Categories
Musique

!¡ Jazz !¡

Pas tout à fait une playlist : juste quelques titres pour le plaisir d’écouter un peu de musique. Fil conducteur : jazz.

Dernière mise à jour le 13 November 2020

Avant-propos : prenez le temps de faire du bien à vos oreilles.

Signé : un ami qui te veux du bien

Au sommaire :

Puriste, ne me fais pas un procès : je pourrais faire un long discours, parler de jazz en long en large et en travers, avoir tort … mais ⇊

Roy Hargrove Quintet : Strasbourg St. Denis

Paris et sa part magique, le temps d’un concert au New Morning – rien n’est éternel, enjoy :

2007 New Morning in Paris

Et déjà une digression du genre/entorse au style, pour un Paris vu par des parigots :

Allez, on retourne aux standards ↴

Art Blakey & the Jazz Messengers : Moanin’

Heureux et éclairés ceux qui prennent le temps d’attendre 00:59 (et les 08:43 qui suivent). Je ne sais pas s’il y a du vrai et du faux jazz, mais celui-ci reste incroyable.

1958

Je pourrais presque m’arrêter là, les oreilles comblés et reconnaissantes, être sage, me coucher tôt … et non ! ↴

Romane – Stochelo Rosenberg – Richard Galliano – Christophe Cravéro : Minor Swing

Voir et sentir les ondes vibrer et chatouiller ses oreilles, c’est magique.

… et dans un autre genre : ↴

Youngblood Brass Band : Brooklyn

Le brass band c’est ancien, et c’est encore vivant pour les générations d’aujourd’hui :

Et maintenant, encore quelque chose de complètement différent, vive la diversité ! ↴

Eric Clapton : Somewhere Over The Rainbow

Chanson repopularisée par Iz (Israel Kamakawiwo’ole) (puisque c’était “l’une des chansons les plus connues de la fin des années 1930”, écrite pour le film Le magicien d’Oz). L’interprétation d’Eric Clapton, avec quelques accents jazzy

On prend la même et on recommence ? ↴

Tommy Emmanuel : Somewhere Over The Rainbow

Mais on sort du jazz : dans un registre complètement différent, le talent de Tommy Emmanuel

Pour revenir au jazz et se prendre une bonne claque ! ↴

Thelonius Monk : Straight, No chaser

Il n’ y a pas suffisamment d’espace pour la musique : musiciens qui explorent, notes qui surprennent, vibrations qui transcendent.

Il n’ y a pas suffisamment d’espace dans cette page pour faire hommage à tous les grands maîtres du genre, mais ce n’est pas le but ! ↴

Allen Toussaint : St James Infirmary

Allen Toussaint joue en 2009 un blues qui agit comme une machine à voyager dans le temps. Et si c’est blues, tant pis !

To be continued.

By J-Michotey