Catégories
Web

A défaut de comprendre le référencement, comprenez les référenceurs !

Que fait un référenceur ? Rien de très spectaculaire si on s’en tient aux apparences. En plus il a l’air plutôt casse-pieds : toujours quelque chose à redire, des demandes irréalistes, à vouloir couper les cheveux en 4… Et pourtant on est loin du compte. Petit aperçu pour les plus sceptiques.

Que fait un référenceur ? Rien de très spectaculaire si on s’en tient aux apparences. Assis derrière un écran, il se gratte parfois la tête, grogne un peu, se lève pour boire un verre d’eau… En plus il a l’air plutôt casse-pieds : toujours quelque chose à redire, des demandes irréalistes, à vouloir couper les cheveux en 4… Et pourtant on est loin du compte. Petit aperçu pour les plus sceptiques.

Est-ce que le référencement est difficile à comprendre ?

Oui et non : les grandes lignes du référencement naturel sont plutôt simples à saisir quand elles sont bien expliquées. Bien entendu, la pratique peut être plus complexe.

Comme « il y a les bons chasseurs et les mauvais chasseurs » (référence nécessaire pour les plus jeunes d’entre vous), il y a référenceurs et référenceurs. Je ne vous demande pas de comprendre ce que fait celui qui, à coup de milliers de blogs automatisés, tente de transformer le web en industrie la plus polluante du monde. Ni de celui qui, sans aucun scrupule, essaie de pirater et pourrir n’importe quel site pour vendre des pilules bleues.

En résumé, les grandes lignes sont souvent résumées en 3 points essentiels

  1. disposer d’un site qui fonctionne bien en termes techniques,
  2. proposer un contenu de qualité, c’est à dire des textes, images, vidéos, … meilleurs que ce que vous êtes en train de lire (à moins que je ne sois passé en 1ère position ?),
  3. être visible sur le web, en d’autres termes avoir une notoriété à la hauteur de ses ambitions.

Vous me direz que je viens d’aligner des banalités, que c’est la base de la base… et ce sont d’ailleurs les critères de qualité que vous attendez quand vous faites une recherche dans Google, DuckDuckGo, Bing, Qwant et consors. Je n’ai pas dit que j’étais plus malin que vous…

Donc, en quoi un référenceur est-il utile ?

Gestion des contenus, améliorations techniques, développement promotionnel… le référenceur se sentirait-il capable de tout faire ? A quoi serviraient alors les rédacteurs, les développeurs, les publicitaires ?

Le référenceur n’est pas expert en tout, il ne se croit pas forcément au-dessus de la mêlée. Mais il doit, comme beaucoup et peut-être plus que d’autres, connaitre les différentes activités nécessaires au fonctionnement d’un site web. Il regarde ces activités (ou tente de les regarder) avec un point de vue que les autres professionnels du web n’ont pas : le point de vue des moteurs de recherche, de leurs utilisateurs et de leurs robots.

En conséquence, le référenceur passe beaucoup de temps à faire comprendre qu’il ne marche pas sur les plates-bandes des autres, développeurs, designers, rédacteurs, … il cherche à faire comprendre l’intérêt d’un site aux robots et algorithmes des moteurs de recherche .

Quand le référenceur envoie des demandes qui paraissent incongrues, infondées, inutiles, sans intérêt; il lui arrive de se tromper mais ne le boudez pas svp : ses demandes « bizarres » sont peut-être légitimes aux yeux des robots. Cela dit, n’allez pas traiter les référenceurs de robots ! Sur ce, bonsoir !

Un peu plus de lecture

Par J-Michotey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.